Qui Sommes-nous ?Intranet | Anciens |Documentation | Inscription | Contact

Centrale Com, Ecole privée d’enseignement supérieur Tunisie : Arts-Design-(Design espace-Architecture d’intérieur, Design image-Publicité graphique)-Langues-Cinéma-Audiovisuel-Communication-Multimédia.



Newsletter

Nom:

Email:

Qui est en ligne

Nous avons 163 invités en ligne

« Les JCC, les nouveaux enjeux »


Thème d’une journée d’étude organisée par la Centrale Com et la Centrale DG

L’École Centrale Privée des Lettres, des Arts et des Sciences de la Communication (Centrale Com) et l’École de Droit et de Gestion (Centrale DG) du groupe Université Centrale, ont organisé le 16 Avril 2015, à l’hôtel Golden Tulip El Mechtel, une journée d’étude intitulée « Les JCC, les nouveaux enjeux ».

Bien que les festivals présentent des marqueurs significatifs du dynamisme social et des moteurs de changements économiques et politiques, beaucoup de pays n’y accordent pas une grande importance. Nombreux sont les festivals qui s’organisent dans les quatre coins du monde mais nos politiciens, nos économistes et nos artistes n’ont pas saisi la juste valeur de l’apport des festivals cinématographiques et leurs impacts sur les différents secteurs des pays : tourisme, diplomatie, aménagement du territoire, promotion d’approches politiques, idéologiques et confessionnelles.

Moult festivals de cinéma ont confirmé leurs rôles stratégiques dans la vie culturelle internationale, leurs effets géopolitiques et autres à l’instar du festival de Marrakech qui a pu attirer, ces dernières années, un large public et devenir la première destination des stars du septième art dans le monde arabe. Par ailleurs, les Journées Cinématographiques de Carthage (JCC) créées en 1966 et le Festival du Caire créé en 1976, deux festivals de deux pays phares du « printemps arabe », l’Égypte et la Tunisie, sont entrées en décadence ces dernières années et nous nous demandons si ceci est dû à l’obsolescence de systèmes politiques suite aux soulèvements de 2011 ou d’absence de stratégie de rayonnement national et international ou autres.

Dans ce cadre, les JCC 2014 ont été au cœur de ce bouillonnement traduisant les espoirs de ce pays qui cherche à développer son économie, à se relancer dans plusieurs projets et à être visible nationalement et internationalement, au moment du clientélisme et de la corruption.
Certes, les JCC ne sont pas une occasion pour appliquer la logique de prestige glamour et d’influence à l’instar des festivals des pays du Golf mais elles pourront représenter une solution pour réconcilier la culture, la politique et l’économie du pays et jouer le rôle de médiateur. Ce qui a amené les organisateurs de la journée à se poser la question suivante :
Si le phénomène festivalier est déjà inscrit dans les agendas nationaux, comment devrons-nous repenser les JCC afin d’en faire un élément primordial de l’agenda international de la Tunisie? Ce qui contribuera à l’émergence d’une vitalité marquée de phénomènes générationnels, de phénomènes financiers, de rupture avec les frontières géographiques, d’expertise événementielle et économique, etc. C’est vers ces questionnements que s’oriente ce colloque scientifique. La journée d’étude s’interrogeait aussi sur l’institutionnalisation du secteur cinématographique afin d’énumérer les compétences nécessaires pour assurer le bon déroulement d’un festival cinématographique.
Et, en s’inscrivant dans le champ du numérique, les intervenants à la journée d’étude ont essayé de présenter les nouveaux modes de distribution, les technologies audiovisuelles que le 7ème art a adoptées et que les JCC devront aussi employer. Au cours de cette journée d’études, il y a eu alors trois séances dont les thèmes sont les suivants :
• Séance 1 : Rôle du festival dans la promotion du cinéma arabe et africain
• Séance 2 : Place des JCC dans l’économie du pays.
• Séance 3 : Impact des médias et des TIC

« Les JCC, les nouveaux enjeux » - Centrale COM de Tunis

 

Contact de L'Ecole Centrale Com

Adresse : 7, rue du Brésil 1002 Tunis Belvédère Tunisie

Tél :00216 71 79 98 52 / 00216 71 78 31 75

Fax : 00216 71 79 35 58

Email : ucaat@planet.tn

L’Ecole Centrale Privée des Lettres, des Arts et des Sciences de la Communication est un établissement d’enseignement privé agrée par le ministère de l’enseignement supérieur en Tunisie. Une grande école qui propose des Licences et master en lettre , langues, des arts, audiovisuel, architecture et journalisme . Le département langues propose Cinq langues: l’ allemand, l’ anglais, l’ espagnol, le français et l’italien . Et le département art couvre les champs de la production audiovisuelle, de la création graphique, du design et du multimédia. Il forme des professionnels de l’ image, du montage, du son, de la réalisation, de l’ infographie, de l’ architecture d’ intérieure et du web.

Centrale Com- © 2015 - Tous droits réservés.

^ Haut